En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Événements

Paru...

Par communication fermat, publié le dimanche 13 janvier 2019 20:23 - Mis à jour le lundi 28 janvier 2019 08:41
41y81f1VFqL._SX320_BO1,204,203,200_.jpg
Le 24 janvier dernier, un livre d'Eric Bories et Stéphane Robillard...

Il s’agit d’une nouvelle traduction de Sur un prétendu droit de mentir par humanité de Kant et de Théorie et pratique, avec explication et commentaire détaillés. 

 

Emmanuel Kant, Le droit de mentir : suivi de Théorie et pratique (Nouvelle traduction et commentaire détaillé par Eric Bories et Stéphane Robilliard)

Éditeur : Éditions du Cerf

Prix de vente au public (TTC) : 18 €

288 pages ; 21 x 13,5 cm ; broché

ISBN 978-2-204-13083-7

EAN 9782204130837

Nouvelle traduction et commentaire détaillé par Éric Bories et Stéphane Robilliard

Résumé :Mentir peut-il devenir un droit ? Nos principes ont-ils une valeur pratique ? Que signifie avoir des droits ? Quelle justice peut-on attendre des rapports sociaux ? Les deux textes dont nous proposons une traduction rajeunie et une explication détaillée révèlent un Kant en débat avec ses contemporains et en phase avec l’aspiration républicaine née de la Révolution française. Un penseur moins préoccupé de théorie pure qu’attentif à montrer comment, en morale comme en politique, on ne peut affronter le cynisme ou l’opportunisme que si l’on a soigneusement instruit les valeurs qu’on entend maintenir. Sa réflexion rejoint l’individu engagé dans un choix moral compliqué, ou hésitant sur ses motivations pratiques, confronté à l’inégalité sociale ou inquiet du destin de l’humanité.

En nous proposant une esquisse philosophique, c’est à-dire problématique, de ce que serait une vie juste, Kant nous invite à penser l’idéal social dont nous avons besoin.

 

 

Éric Bories et Stéphane Robilliard sont agrégés et docteurs en philosophie et enseignent en classes préparatoires